Apparaître en première page de Google est bien souvent un rêve inaccessible pour beaucoup de propriétaires de sites internet.

Faute de temps, de moyens ou de connaissances, de nombreux sites ne montent jamais dans les résultats de recherche. Même si il est vrai qu’au fil du temps, la page 1 est réservée aux géants du web, il est toujours possible pour des petites structures de se référencer en page 1 de Google.

Je vais vous expliquer comment.

Disposer d’un site correct !

C’est un pré-requis indispensable : vous devez faire le nécessaire pour disposer d’un site décent, c’est à dire qui propose du vrai contenu. Votre site internet doit être utile et agréable pour l’internaute.

Google est en mesure de détecter les comportements anormaux des utilisateurs et d’en tirer des conclusions. Ne négligez pas la qualité globale de votre site internet :

  • d’un point de vue visuel (il doit être agréable à regarder – importance du Web design),
  • d’un point de vue pratique (facile à utiliser – importance de l’ergonomie),
  • rapide à charger, en effet pas de pire signal de référencement qu’un internaute qui abandonne et qui clique sur la flèche retour de son navigateur.

N’oublions pas les obligations légales : disposer d’une page de mentions légales (c’est obligatoire et nul doute que Google s’en serve en tant que signal) et d’une page contact.

Depuis 2018, disposer d’un site sécurisé en HTTPS (gratuit chez la plupart des hébergeurs), et d’un site compatible mobile (responsive), est impératif.

Comment savoir si mon site est bon ?

Il est assez difficile pour le non initié de savoir si un site internet est correctement structuré. Google donne cependant des outils d’aide à l’analyse, c’est le fameux Page Speed Insight.

Vous avez également la possibilité de vérifier si votre site est compatible et adapté au mobile grâce au Test d’optimisation mobile de Google.

Je vous recommande cependant de faire réaliser un audit de site par un consultant en référencement ou une agence, afin d’y voir plus clair et surtout de comprendre ce qui se cache derrière les nombreux termes techniques qui ressortiront du test de Google, car Cache, CSS, JS, Minification ne sont peut être pas dans votre dictionnaire, à chacun son métier.

J’ai un site correct, et après ?

Si vous pensez que votre site est prêt et qu’il respecte les premiers critères de base essentiels au référencement, vous devez définir le champ sémantique sur lequel vous voulez vous placer. Le champ sémantique, ce sont tous les mots qui gravitent autour de votre métier.

Dans cet ensemble de phrase vous définirez bien entendu des priorités. Il s’agit des grosses expressions à fort volume et potentiel de conversion.

Par exemple « Menuisier Lyon » si vous êtes dans cette branche. En réalité peut être que de nombreuses personnes tapent « remplacement de fenêtres à Lyon » ou encore « changement de fenêtres PVC à Lyon 7 ». Il faut donc couvrir ce que l’on appelle la longue traine. Et pour cela, pas 36 méthodes, il faut rédiger du contenu textuel. C’est ce que l’on appelle créer une « landing page » (page d’atterrissage).

 

La vitesse de chargement du site

Avoir un site qui charge vite est indispensable.

Deux raisons :

  • La première est que Google ne vous alloue pas un temps de visite infini, vous devez donc faire en sorte qu’il visite l’intégralité de votre site sur le temps qu’il vous a alloué.
  • La deuxième est qu’un site lent décourage les internautes, qui bien souvent s’en vont avant la fin de chargement d’une page. Le piège est que si vous avez une connexion Cable ou Fibre Optique, vous pensez que votre site internet est rapide, alors qu’en fait il est ultra lent. Google effectue ses mesures sur une connexion de type 3G 1 mega/s, vous pouvez tester le vôtre sur https://testmysite.withgoogle.com.

Ne négligez pas l’aspect vitesse de chargement sur le référencement Google, c’est l’un des points clés pour bien se positionner.

Les stratégies de contenu

Le contenu, c’est un peu l’arme absolue du référenceur.

On constate que sur la durée, les gros sites occupent les premières places. Vous devrez donc créer du contenu sur votre site. L’inconvénient de cette technique, c’est que c’est lent, d’une part il faut créer le contenu, mais ensuite il faut attendre que Google le digère. On parle ici de nombreux mois d’attentes. Une récente étude a d’ailleurs montré que 80% des pages positionnées en top 10 sur Google avaient plus de 2 ans d’âge !

Plus vous avez de contenu, plus vous aurez du potentiel

publication-contenu-regularitePlus vous aurez de pages d’atterrissages plus vous augmenterez votre potentiel de trafic. Le plus difficile sera de trouver des idées de mots clés, pour cela il existe des outils de référencement dédiés à la sémantique (1.FR par exemple). Demandez aussi à vos clients existant comment ils vous ont trouvés, cela vous donnera d’innombrables idées de sujets à couvrir.

Mais pourquoi le contenu marche ?

En publiant régulièrement du contenu sur votre site internet, vous envoyez d’une part un signal de vie à Google. L’algorithme adore les sites vivants et l’actualité fraîche.

En augmentant le nombres de pages de votre site internet vous vous placez aussi en spécialiste de votre secteur. C’est pour cela que les gros sites, publient sans cesse des articles, et des guides pratiques. En plus d’êtres utiles et donc d’envoyer un bon signal à Google, tous ces textes mis bout à bout enrichissent la sémantique globale du site internet.

Si vous vous y attelez sérieusement, vous découvrirez que la tâche est chronophage et peu gratifiante à court terme. Sur le long terme, c’est une autre histoire… Car en augmentant le nombre de pages de votre site, vous augmentez aussi votre PageRank Interne (je ne vais pas rentrer dans les détails techniques).

Ce PageRank est une note de qualité (de 0 à 10) qui vous est attribué par Google. Plus cette note est élevée, plus vous avez de chances d’être bien positionné.

Alors vous pensez que Google préférera le site du « menuisier à Lyon » avec une page de texte, type carte de visite, etc., ou le site de l’expert qui explique tous les types de bois, de PVC, mais aussi les types de serrures et fermetures au travers de nombreux guides pratiques ou actualités et innovations technologiques dans son secteur ?

Les signaux externes

Avoir un bon site c’est bien, avec beaucoup de contenu c’est mieux, mais avec des signaux externes c’est encore mieux !

Le trafic hors recherche

Un des signaux les plus puissant qui soit, c’est clairement le trafic externe à la recherche Google. C’est à dire, des visiteurs qui ne proviennent pas de la recherche gratuite de Google. C’est pour cela que de nombreux référenceurs supposent que Google Adwords influence directement les résultats.

En fait la réponse est « oui et non« , ce n’est pas véritablement Adwords qui influence, mais le fait qu’il y a du trafic sur le site. L’effet serait le même pour du trafic en provenance de Facebook, d’une publicité TV, ou d’une annonce dans un journal.
Il est donc judicieux d’investir dans un peu de publicité, afin d’avoir du trafic régulier qui ne provient pas de google.

Les liens entrants

Les liens entrants, souvent appelés à tort « backlinks » (le backlink est à l’origine un terme utilisé pour un échange de liens réciproque entre 2 site), est le signal le plus controversé.
Le lien est le fondement de l’algorithme de Google, ce signal existe depuis 1998, date de la création de Google.

Il est d’une efficacité prouvé, MAIS – car il y a un MAIS – il peut s’avérer dangereux pour votre site internet. En effet, Google n’aime pas que l’on manipule son algorithme artificiellement. Le but du jeu est donc d’obtenir des liens qui pointent vers votre site, mais de manière la plus naturelle qui soit. Car si vous vous faites repérer par Google, votre site pourrait être sanctionné, ce qui se traduit en un déclassement de vos positions.

Pour créer des liens les plus organiques possibles, il existe des méthodes traditionnelles qui sont très efficaces. Elles sont d’ailleurs plus faciles à réaliser en province que dans les grandes villes. La plus simple de toutes, c’est tout simplement de demander ! Demandez à vos fournisseur, à votre mairie, ou au club d’entreprises locales de placer un lien vers votre site internet. Vous serez surpris des résultats.

L’achat de liens.
Acheter des liens est une pratique courante, mais attention, cette pratique est condamnée par Google, c’est donc à vos risques et périls.

Il faut cependant savoir que le netlinking artificiel coûte très cher. En cas de pénalité Google, cela vous coûtera d’ailleurs encore plus cher car de nombreux vendeurs de liens vous demanderont de payer pour faire supprimer un lien que vous avez acheté. Je ne parle pas du manque à gagner en chiffre d’affaires.

Créer du contenu exceptionnel

Si vous avez la chance d’avoir un contenu exceptionnel, les liens tomberont tout seul, les internautes parleront de votre entreprise, de votre invention, ou de votre exploit. À vous donc de créer le buzz et d’en faire parler dans les médias. Avec un peu d’imagination il est possible de créer l’événement dans n’importe quel sujet.

Le référencement Google, c’est simple mais c’est long…

Pas de secret, pas de magie, les actions à mener sont toutes simples. Elles sont cependant répétitives.

Produire du contenu sur la durée est plus difficile qu’on ne pense, on se retrouve inévitablement un jour ou l’autre devant une page blanche, sans aucune idée de sujet.

Peut on se positionner rapidement sur Google ?

référencement rapide sur googleIl n’est hélas quasiment plus possible de se placer rapidement en page 1 avec un site neuf. Google à mis de nombreux gardes fous qui freinent les progressions trop rapides. Il faut donc travailler régulièrement et montrer que son site est en vie pour prétendre à de bonnes positions sur le moteur de recherche Google. Tous vos efforts porterons d’ailleurs aussi leurs fruits pour Yahoo et Bing, qui utilisent sensiblement les mêmes méthodes algorithmiques.
En cas d’urgence, la meilleure approche est soit de positionner une page sur un autre site que le sien (un vieux site ayant déjà de la bouteille), à condition d’en avoir un à disposition. Soit d’acheter de l’AdWords, ce qui signifie, sortir la carte bleue pour chaque visiteur.

Formation Référencement Google Gratuite en ligne

Je met à votre disposition une petite formation d’initiation gratuite, qui vous permettra peut être d’y voir plus clair. Cliquer ici pour lancer la formation (temps de chargement un peu long, la formation étant assez lourde).

Référencement Google : comment se positionner durablement ?
Notez cet article