Google Analytics existe depuis 2005. À l’époque, en 2005, Google avait racheté l’entreprise  «Urchin Software Corporation » qui proposait aux utilisateurs de payer, contre un service de mise à disposition de données de fréquentation de sites Internet.
Mais suite à ce rachat et au changement de dénomination de l’outil, Google a décidé de le mettre à disposition du public gratuitement, ou presque. En effet, à partir du moment où le site analysé dépasse le seuil des 10 millions de pages consultées par mois, Google Analytics devient payant.
Autant dire que pour en arriver là, c’est déjà qu’une excellente stratégie a été mise en place. Et à ce moment-là, payer pour récolter des données concernant votre site ne devrait plus être un problème, du moins, je l’espère.
Comme nous le savons tous, la visibilité de votre site et son taux de trafic est ce qui compte le plus. C’est bien plus important que ce que vous y vendez ou proposez. Parce que votre visibilité est la base de tout : il est donc essentiel d’opter pour les bonnes stratégies Web marketing.
C’est justement ce que je vais tenter de vous expliquer dans cet article.

Mieux orienter ses projets grâce à l’analyse des données web

Commencer un projet et lancer une campagne c’est bien. Mais si derrière vous n’arrivez pas à savoir si vos initiatives ont vraiment été efficaces, cela ne sert pas à grand-chose.
Or, avec Google Analytics vous pouvez très rapidement avoir un retour et une vue objectives sur vos leviers marketing. Ceci, grâce à l’analyse des données concernant les actions de vos différents utilisateurs.

Vous connaissez par exemple :

  • le trafic global,
  • le trafic sur chaque page
  • les endroits où les utilisateurs ont cliqué,
  • les mots-clés utilisés pour vous trouver,
  • les pages les plus visitées,
  • le temps passé sur chacune de vos pages,
  • le taux de conversion,
  • le site d’origine de vos utilisateurs, etc.

Vous collectez en fait un ensemble de données précieuses grâces auxquelles vous pouvez établir de nouvelles stratégies, trier et classer le profil de vos prospects, ou encore définir une nouvelle ligne éditoriale. Vous savez quels sont les contenus qui plaisent à votre audience et qui convertissent.
Google analytics est une mine d’or pour booster votre chiffre d’affaires.

Comprendre les utilisateurs à travers leurs clics pour mieux les convertir

Si votre site n’affiche pas beaucoup de visiteurs, le mieux est de commencer par vous rendre visible. En effet, même si vous référencez déjà naturellement votre site, on sait tous qu’il ne va pas grimper du jour au lendemain sur Google : cette stratégie est efficace sur le long terme mais peut prendre un certain temps.
Par contre, lancer quelques campagnes ponctuelles sur Google AdWords, vous permet d’atteindre ce taux de visibilité ponctuellement. Vous pouvez apparaître tout en haut des résultats sur certains mots-clés qui peuvent être très concurrentiels, à condition d’y mettre le budget adéquat. Mon conseil avec Adwords : l’utiliser ponctuellement. Vous serez évidemment beaucoup gagnant sur le long terme avec une stratégie de référencement SEO. C’est beaucoup plus stable dans la SERP.
Bien, donc une fois que vous êtes visible dans la page de résultats de Google (que ce soit par le biais du SEO et/ou du SEA), vous arriverez avec Google Analytics à déterminer l’importance que les internautes vous prêtent : est-ce qu’ils restent longtemps sur votre site ? Quelles pages visitent-ils avant de faire leurs premiers achats ? Retournent-ils sur votre site après l’avoir quitté ? Ont-ils besoin de prendre contact avec vous avant d’acheter ? etc.

Des données chiffrées pour gagner

Pour bien cerner les comportements de vos utilisateurs, il faut essayer de comprendre ce qui se passe à travers les différents chiffres affichés sur votre console analytics.

analytics
Par exemple, si vous voyez que peu de personnes achètent vos produits dès la première visite, il faudra faire en sorte de les faire revenir plus tard (via une newsletter, un SEO plus ciblé, d’autres campagnes ponctuelles, etc.). Si vous vous rendez compte que la plupart des clients font leurs achats via un certain canal de communication, prenez la décision d’investir plus d’argent dans ce canal précis. 
Si tous les canaux comptent, il faut réussir à donner à chacun des canaux sa valeur réelle afin de mesurer précisément l’impact de tel ou tel canal de communication sur vos clients (Google Analytics permet de calculer la rentabilité de chacun des canaux qui ont permis la conversion et l’acquisition de trafic : réseaux sociaux, display, e-mail, site référent, seo naturel, liens commerciaux, etc.).
Si vous vous rendez compte après 2 ans que les campagnes lancées lors d’une saison particulière ont très bien marché, réitérez cette expérience et misez tout sur cette période-ci de l’année.

Se servir des données actuelles pour optimiser ses propositions futures

Grâce à l’ensemble des données récoltées, vous pouvez, de façon claire, établir un lien direct entre les besoins de vos clients (requêtes, mots-clés) et ce que vous leur proposez (page d’atterrissage, page d’accueil, etc.).
Vous pouvez voir, grâce au taux de rebond (le taux qui indique le pourcentage des gens qui quittent votre site à peine arrivés sur la page d’accueil), si, visuellement, votre site leur plait (design), qu’ils pensent pouvoir s’y déplacer aisément (ergonomie) et s’il est responsive, donc adapté à tous types d’écrans.

chiffres google analytics
L’idée est donc de diminuer le taux de rebond pour donner l’envie à vos prospects de continuer à naviguer sur votre site plutôt que d’aller en consulter un autre. Cela passe aussi par un indice de confiance élevé, un taux de recommandation fort, des avis clients pertinents, des images originales et authentiques qui donnent envie aux internautes d’en savoir plus sur vous et vos produits, des explications fiables, un menu simple et cohérent, un formulaire de contact allégé, des propositions honnêtes, des produits bien décrits, des pages qui se chargent vite, des contenus disponibles en langue étrangère, etc.
Afin de mieux cibler vos campagnes marketing et de vous adresser aux bonnes personnes dans votre slogan, vos propositions commerciales ou même vos mots-clés (allez-vous mettre homme ou femme, par exemple ?), il est plus qu’essentiel de connaître votre public cible.
Grâce à l’analyse du trafic proposé par Google Analytics, vous pouvez déterminer si votre prospect est issu du trafic organique (mot-clé tapé sur Google), direct (url entrée dans la barre de recherche), referral (clic vers votre site alors que l’internaute naviguait sur un autre site) ou social (clic depuis les réseaux sociaux).
Vous pourrez alors tout-à-fait modifier vos offres et publications et affecter certaines d’entre elles à différents canaux selon vos personas, votre trafic et vos produits.

Comment démarrer avec Google Analytics ?

Commencez par installer votre code de tracking sur votre site Internet. Sans ce code, GA ne pourra recueillir aucune données.
Ensuite vous pouvez démarrer tranquillement en cliquant sur les onglets :

  • Audience,
  • Acquisition,
  • Comportement.

Vous verrez, la plateforme est relativement intuitive. Vous y trouverez de nombreux KPI’s indispensables pour booster votre business sur le Web.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45

Leave a Comment