La mise en place d’un site web permet de répondre aux objectifs d’une stratégie digitale réfléchie. Il donne notamment l’opportunité d’acquérir plus de visibilité, de générer des leads ou encore de montrer votre expertise dans un domaine. Quel que soit le but que vous vous êtes fixé, il est indispensable de régulièrement mesurer vos KPI, ou indicateurs de performance. Ils vous permettent de surveiller différents paramètres pour optimiser et améliorer votre site web. Il existe plusieurs KPI à identifier, alors, par où commencer sur le tableau de bord de Google Analytics.

Les KPI pour surveiller l’évolution du trafic

Le nombre total de visiteurs de votre site web permet de contrôler la visibilité et/ou la notoriété. Cet indicateur clé donne aussi l’opportunité de connaître le nombre de personnes ciblées par une campagne spécifique et d’en estimer la performance commerciale.

Le nombre de visiteurs par canal d’acquisition montre une comparaison de la capacité des différents canaux d’acquisition à engendrer du trafic vers le site web. Ce trafic peut être généré de manière organique, par trafic direct, par une newsletter, par des liens entrants ou par les réseaux sociaux. Selon les objectifs fixés, on observe le nombre de visites par rapport à différents critères, pour classifier l’audience : par exemple en fonction de données géographiques, démographiques ou de l’appareil utilisé.

Le nombre de sessions : une session est égale à une visite. Cependant, un internaute peut réaliser plusieurs sessions en visitant votre site à plusieurs reprises. Ce ratio reste un indicateur de performance clé : cela en quantifie l’efficacité.

Le nombre de nouveaux visiteurs ou le pourcentage de nouvelles sessions donne la possibilité d’identifier les personnes venues sur le site web pour la première fois.

kpi

Les bons indicateurs pour étudier l’expérience utilisateur

Il est intéressant de mesurer la durée de session, car elle montre le temps que les visiteurs passent sur le site web, à chaque consultation. Plus ce chiffre est élevé, mieux c’est, cela démontre une expérience utilisateur réussie.

De la même manière, le temps passé par page quantifie le temps passé par de potentiels nouveaux clients, sur chaque page du site. Tout en sachant qu’ils peuvent visiter plusieurs pages par session. Connaître ce temps permet de mesurer la performance et l’efficacité de chacune d’elles. C’est un bon indicateur à prendre en compte. Ainsi, plus le temps moyen passé est long, plus la page est considérée comme ayant un intérêt par l’audience. Si cette dernière possède de nombreux contenus, mais que le temps passé dessus est faible, cela peut être un indice sur le désintérêt de ce qui la compose.

Un rebond de votre taux de rebond s’applique à un internaute quittant le site web après n’en avoir parcouru qu’une seule page, sans qu’il ne soit effectué une deuxième action. Si vous possédez un site d’information, votre taux de rebond peut éventuellement être élevé, car le visiteur ne consulte que l’article qui l’intéresse puis quitte le site. En revanche, si vous avez un site e-commerce et que ce taux est important, cela peut signaler une difficulté de la page à convertir sur une action d’achat.

Un taux de rebond élevé peut se justifier de plusieurs façons. Il peut montrer le signe que le lecteur se désintéresse de votre contenu. Mais également mettre en évidence une absence de lien vers un contenu complémentaire. Ou encore, refléter une mauvaise expérience utilisateur, telle qu’un dysfonctionnement technique bloquant le visiteur à progresser sur le site. Une page mettant du temps à charger peut également être une source de rebond. Cela constitue un bon indicateur à surveiller.

Concernant le nombre de pages par session, plus le taux de rebond est important, moins le nombre de pages vues par sessions est conséquent. Ces deux informations vont généralement ensemble et font aboutir à des conclusions similaires.

La vitesse de chargement des pages apporte à votre site internet une expérience utilisateur plus fluide. Ce temps se doit d’être le plus rapide possible. Cet indicateur mesurable est donc à prendre en compte avec attention, car mis en lien avec le taux de rebond, il démontre les besoins d’optimisations techniques.

Les KPI pertinents pour le suivi de conversion

  • Le coût d’acquisition met en relief l’objectif de toute campagne marketing : acquérir le plus de client possible à moindre coût. Cet indicateur de performance précise donc le montant total du budget de la campagne comparé au nombre d’achats effectués par les personnes ciblées.
  • Le taux d’abandon de panier (pour les e-commerces) désigne le pourcentage de visiteurs qui ont quitté le site avant la finalisation totale de leur procédure d’achat. Il est parfois opportun de relancer le prospect avec des Emails. Vous pourrez également juger les performances du taux d’ouverture de ces derniers. Ce sont les prémices d’une relation client.
  • Le panier moyen peut fournir des indicateurs précis sur la moyenne des montants des ventes. Cela correspond donc au chiffre d’affaires global ramené au nombre de ventes.
  • Le nombre de conversions calcule le nombre d’achats accompli après la visite d’une page. Fixer un indicateur tel que celui-là permet le suivi de la performance commerciale d’une page.
  • Le taux de conversion d’un site ou d’une page indique le pourcentage de personne ayant acheté, par rapport au nombre global de visiteurs.
  • Le taux de conversion par canal d’acquisition réalise un arbitrage entre les différents canaux d’acquisition (SEO, SEA, Social etc.) par lesquels l’internaute est entré en contact avec votre site. Il est nécessaire de comparer les taux de conversion selon les sources de trafic.

Les KPI pour évaluer l’engagement et la fidélité des visiteurs

kpi personnesLe taux d’utilisateur répété est un moyen pertinent de déterminer le nombre d’internautes uniques ayant exécuté plus d’une session sur le site web. Ceci par rapport au nombre global de visiteurs uniques qui ne sont pas revenus.

La part du trafic direct désigne les visiteurs séduits par le site. Ils reviennent le consulter en tapant directement l’URL dans une barre de recherche de navigateur ou en ayant enregistré ce lien dans leurs favoris. Suivre la performance de ce KPI démontre la capacité de fidélisation que vous avez sur vos visiteurs. Cela permet d’obtenir un indicateur objectif de référencement naturel.

Si le nombre de partages et les liens entrants par page sont élevés, cela prouve la satisfaction client, la pertinence de vos contenus et/ou leur qualité. N’hésitez pas à réaliser une recherche de mots clés (via Adwords si nécessaire) pour mesurer la pertinence de ces derniers. Mais également pour que vos contenus soient bien en raccord avec votre thème.

Quel que soit le CMS que vous utilisez, suivez régulièrement ces indicateurs clés pour identifier les forces et les faiblesses de votre site web sur une période donnée. Vous pourrez ainsi prévoir des actions correctives si nécessaire. Cette analyse webmarketing permet une optimisation des pages et du contenu éditorial. Vous atteindrez dans de meilleures conditions les objectifs fixés et le retour sur investissement espéré.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45