Les moteurs de recherche ont envahi nos vies, tant et si bien qu’on peut se demander comment on faisait avant ?

moteur de recherche francais google yahoo lilo

Aujourd’hui Internet est partout et nous l’utilisons à chaque instant : rechercher la définition d’un terme, faire ses achats, écouter de la musique, regarder des vidéos, surfer sur les réseaux sociaux, consulter la météo, etc.

Internet est omniprésent et avec lui c’est aussi l’avènement des moteurs de recherche qui nous facilitent la vie.

Google, Yahoo Search, DuckDuck Go, Qwant ou encore Lilo, font partie de ces moteurs de recherche très consultés au quotidien par de nombreux utilisateurs.

Sommaire

Comment fonctionne un moteur de recherche ?

Utiliser un moteur de recherche est un réflexe pour la majeure partie des gens. Plus rien ne reste en suspens, avec même l’apparition d’un nouveau terme « Googeliser » dans le dictionnaire, aujourd’hui, nous sommes plus que jamais « addict » aux moteurs de recherche. C’est par ces outils là que nous accédons désormais à l’Information.

On les consulte depuis son ordinateur mais surtout depuis notre téléphone mobile, qui nous accompagne lui aussi partout et tout le temps. Moteurs de recherche et mobile font donc la paire désormais.

Mais comment fonctionnent-ils ?

C’est relativement simple. Les moteurs de recherche sont conçus à la fois :

  • de robots (appelés « spiders », « robots » ou encore « crawlers ») qui parcourent et scannent tous les contenus du Web,
  • d’un index qui répertorie et classe tous ces contenus selon leur pertinence,
  • d’un résultat de recherche.

Vous tapez votre recherche dans l’interface prévue à cet effet, et ensuite c’est tout une mécanique bien huilée qui s’active.

Le programme informatique va ainsi faire une recherche dans sa bibliothèque de données pour vous fournir une réponse la plus précise possible et la plus en adéquation avec l’information que vous souhaitez avoir.

Pour l’utilisateur c’est un site Web, ni plus ni moins. Mais en coulisse, c’est un programme hautement sophistiqué qui prend en réalité le relais, faisant des moteurs de recherche des outils ultra puissants.

Quelles sont les étapes nécessaires pour me fournir une réponse ?

Évidemment, les moteurs de recherche semblent être des outils relativement basiques, aussi simples qu’un annuaire téléphonique : hors il n’en n’est rien.

Ce sont des programmes informatiques vraiment complexes que nous allons essayer de vous décrypter.

Plusieurs étapes sont nécessaires pour fournir une information précise à la requête de l’utilisateur.

L’indexation

Avant de pouvoir puiser une réponse dans sa base de données, le moteur de recherche doit avant tout parcourir le Web pour en scanner les contenus.

moteur-recherche

Avant de pouvoir se constituer une base de données fiables et utiles pour les utilisateurs, il faut évidemment parcourir les contenus pour les répertorier. C’est ce qu’on appelle l’« indexation ».

Une fois les contenus indexés, le moteur de recherche peut ensuite les proposer en réponse aux requêtes dans ce qu’on appelle une page de résultats : la SERP (Search Engine Result Page).

Cette procédure commence par un « lâcher de robots ».
Ce sont les robots qui parcourent et scannent les différentes pages sur Internet. Les robots explorent les sites et les pages Web en suivant notamment les liens hypertextes.
Au fur et à mesure, le robot engloutit et collecte les liens des pages qu’il télécharge au fur et à mesure pour ces pages soient ensuite analysées.

Ensuite, c’est ce qu’on appelle « un indexeur » qui va analyser à proprement parlé les informations pour les indexer dans la base de données, dans une phase suivante qui est la phase de classement.

Le classement

Pour traiter l’ensemble des pages téléchargées par les « spiders », le moteur va devoir traiter et analyser les contenus récoltés.

Le contenu est passé au peigne fin afin de déterminer sa pertinence et sa thématique. Le site est également analysé en même temps : il faut qu’il soit techniquement opérationnel et répondre à des critères de qualité précis. Un site par exemple trop lent à charger verra ses pages indexer très loin dans le classement des moteurs de recherche, car dans la pertinence de la réponse apportée à l’utilisateur, figure aussi le facteur temps par exemple. Il faut que les pages s’affichent rapidement pour l’internaute qui n’a pas de temps à perdre. Pour cet exemple, sachez qu’un site rapide à charger fait gagner du temps aux robots mais aussi à l’utilisateur.

En termes de contenu, vous devez proposer un contenu original (pas dupliqué ou copié), pertinent et frais (disons récent) pour être considéré comme crédible pour apparaître dans les meilleurs résultats de la SERP. meilleur moteur de recherche
Mais vous devez également vous inscrire dans ce qu’on appelle une thématique.

La thématique d’un site et d’une page est fondamentale pour son classement. Le moteur de recherche va ranger le contenu dans une base de données qui sont organisées selon des thématiques.
Votre contenu peut être indexé dans plusieurs thématiques ou plusieurs bibliothèques si vous voulez. Ainsi pour chaque page, le moteur de recherche va déterminer une ou des thématique(s) principale(s). Mais pour qu’il puisse faire ce classement, c’est avant tout au contenu d’être le plus clair possible.

Et c’est là qu’interviennent les notions de :

  • Sémantique du site et de la page,
  • champ lexical,
  • recherche de mots-clés.

Si vous êtes possédez un site d’architecture par exemple, vous ne pouvez pas tout d’un coup traiter d’une thématique qui sort de votre domaine sur votre site comme par exemple la recette d’une pizza. Le moteur de recherche n’y verrait plus clair dans le type de contenu que vous proposez.

Vous devez être cohérent pour les moteurs de recherche mais également pour l’utilisateur. Tout doit parfaitement bien s’articuler sur votre site, et les pages doivent se compléter les unes les autres (en plus d’être liées les unes aux autres par des liens), en plus de fournir une réponse claire et concrète à l’internaute en recherche d’informations.

Il faut donc veiller à la fois à la pertinence technique de son site mais aussi à la pertinence du contenu que vous produisez pour que celui-ci soit correctement indexé.

Notez également que l’ancienneté d’un site fait autorité sur des sites plus récents.

La recherche et le résultat

C’est l’étape où l’utilisateur entre une requête dans la barre de recherche du moteur, requête à laquelle il espère avoir une réponse des plus précises possible. Il tape soit un mot-clé en particulier, soit une expression toute entière. mobile-phone

Ce que vous devez savoir, c’est que lorsque vous rentrez une requête dans la barre de recherche de votre moteur de recherche, c’est un algorithme (plus ou moins puissant en fonction des moteurs utilisés) qui s’enclenche pour vous fournir LA réponse que vous souhaitez.

L’algorithme va utiliser de nombreux critères (URL de la page, titre, balisage, texte, maillage interne, etc.) pour donner une note de pertinence aux pages Web.
Chaque moteur a son propre algorithme qui fonctionne toujours selon des formules mathématiques. Le but étant de proposer une réponse la plus précise possible tout en prenant le moins de temps possible. Ces algorithmes sont de plus en plus intelligents et puissants et se focalisent aujourd’hui davantage sur la qualité réelle d’un contenu en rapport avec les requêtes utilisateurs.

Il est fondamental que l’utilisateur obtienne une réponse claire, rapide et précise à sa requête : selon la pertinence d’un contenu par rapport à cette requête, il sera positionné dans la SERP, le but étant de se positionner dans les premières réponses données par le moteur.

Quels sont les principaux moteurs de recherche ?

Il existe aujourd’hui plusieurs moteurs de recherche très célèbres, dont le plus connu est bien évidemment Google. Le géant américain concentre en effet près de 94% des recherches en France. Cela veut bien dire qu’au moins 9 français sur 10 font des recherches d’informations sur Google.

Google

Google c’est évidemment le moteur de recherche de prédilection pour la plupart des internautes dans le monde. Et pour cause : c’est le moteur le plus puissant du marché. On a beau dire, chez Google on fait les choses en grand et il est très difficile pour tous les autres d’essayer d’exister aux côtés d’un tel mastodonte.
Son succès est clairement lié à la façon dont le géant récolte et classe les données pour fournir à l’utilisateur une expérience la plus efficace, bien qu’on le critique aussi pour ces mêmes raisons d’intrusion dans la vie privée.

Yahoo! Search

Sans doute la première alternative à Google, Yahoo Search est le moteur de recherche développé par Yahoo et associée désormais aussi à Microsoft. C’est donc Bing qui vient aussi alimenter le moteur de Yahoo pour fournir la meilleure réponse possible à l’utilisateur.

D’autres moteurs existent, essayant d’innover en permanence pour apporter une autre expérience utilisateur que sur Google.

DuckDuck Go

Encore un petit américain qui a pointé le bout de son nez en 2008.
Basé sur un leitmotiv fort – le respect de la vie privée des utilisateurs – ce moteur de recherche ne stocke donc aucune donnée personnelle. Ce moteur comptabilise plus de 10 millions de recherches de recherches par jour, et ce chiffre n’a fait qu’augmenter.

Les moteurs de recherche français

Le « made in France » a le vent en poupe même en ce qui concerne les moteurs de recherche.

Qwant

Très connu en France, ce moteur de recherche est intégré à Mozilla et tout comme DuckDuck Go, Qwant cultive le respect des données personnelles. Aucun cookies traceurs ne sont installés, et donc les utilisateurs sont préservés de toute intrusion, et les résultats affichés sont dits « neutres ». Ils ne sont donc pas calqués sur d’éventuelles recherches précédentes.
En janvier 2018, le moteur de recherche Qwant revendiquait 56,5 millions de connexions mensuelles. Encore un challenger de Google, mais français cette fois.

Exalead

Encore un moteur de recherche français qui a pour cible principale les entreprises, mais également depuis peu, le grand public. Développé par des anciens d’Altavista et désormais entité de l’entreprise Dassault, Exalead est surtout caractérisé par ses paramètres de recherche avancée.
Pas du tout axé sur les paramètres de la vie privée cette fois, ce moteur de recherche est tout de même original pour sa catégorisation des thèmes. La réponse fournie est vraiment précise et il mérite le détour.

Lilo

Voilà un moteur de recherche dit « solidaire » et basé sur des principes éthiques : tout simplement, le moteur finance des projets environnementaux et sociaux. Comment ? Avec l’argent de la publicité. 50% de l’argent gagné avec la publicité permet de financer ces fameux projets.
Au niveau du moteur de recherche à proprement parlé, Lilo s’appuie sur les résultats de recherches de Bing, Google et Yahoo Search.

Ecosia, le moteur de recherche qui plante des arbres

Ecosia est un moteur de recherche solidaire allemand créé en 2009 par Christan Kroll. La grande différence de ce moteur de recherche avec les autres est qu’il reverse 80% de ses bénéfices à un programme de reforestation présent partout dans le monde. Le principe est simple : plus vous faites de recherches sur Ecosia, plus le moteur plante d’arbres dans 15 pays. A savoir : le Burkina Faso, le Pérou, la Tanzanie, Madagascar, le Brésil, Haïti, la Colombie, l’Espagne, le Maroc, le Sénagal, le Ghana, le Sénégal, l’Ouganda, le Kenya et l’Indonésie. Mais comment fonctionne Ecosia ? Comment plante-il ces arbres en 2019 ? Dans cet article, nous allons tout vous expliquer ! Bonne lecture !

Comment fonctionne Ecosia ?

Ecosia est un moteur de recherche gratuit dont les résultats de recherche sont générés par Bing et/ou Yahoo et sont améliorés par des algorithmes particuliers. Ecosia neutralise 100% des émissions de dioxyde de carbone de ses infrastructures, de ses locaux et des appareils de ses utilisateurs (nous) grâce au projet de compensation carbone géré par son partenaire « myclimate ». En 2018, une vingtaine d’employés travaillaient chez Ecosia et des milliers d’emplois avaient déjà été créés pour planter des arbres dans les 15 pays du monde cités précédemment.

Comment Ecosia génère-il ses revenus ?

Comme tout moteur de recherche qui se respecte, Ecosia possède des liens publicitaires (EcoAds et EcoLinks) lui permettant d’obtenir des bénéfices et un revenu mensuel pour chaque clic ou pourcentage lors d’un achat effectué par l’utilisateur sur un site web partenaire. 80% des bénéfices reviennent à la reforestation. Chaque mois, le moteur de recherche publie un rapport financier et tous ses reçus de plantation d’arbres, agissant dans la plus grande transparence et générant une grande confiance chez ses utilisateurs habitués, ou tout nouveaux. Cette publication mensuelle permet également à l’utilisateur de suivre le périple de reforestation et de création d’emplois d’Ecosia en direct, et ainsi, de rendre la mission encore plus personnalisée.

Les données personnelles des utilisateurs d’Ecosia

Contrairement à la plupart des moteurs de recherche que nous utilisons au quotidien, Ecosia ne vend pas nos données personnelles aux annonceurs, ni aux agences de pub. De plus, Ecosia ne conserve pas non plus les données de recherche de manière permanente dans ses serveurs. Le moteur de recherche explique de pas créer de profils personnels à partir de notre historique. Ce qui signifie qu’après une semaine, toutes les recherches sont anonymisées : ni vous ni vos recherches n’êtes tracés.
Sur Ecosia, les données sont également chiffrées afin d’éviter d’éventuelles surveillances informatiques. Aucun intermédiare n’a donc accès à nos recherches. En outre, nous avons la possibilité d’activer l’option « Do Not Track » si nous ne souhatons pas donner accès à aucune de nos données.

Comment Ecosia plante des arbres dans le monde ?

Financièrement, c’est tout bête : grâce aux revenus générés par les publicités et recherches du moteur. A ce jour, Ecosia a réussi à planter plus de 6 millions d’arbres dans les 15 pays faisant partie du programme de reforestation. Le projet ambitieux mais loin d’être irréalisable compte tenu dans leur popularité croissante, serait de planter un milliard d’arbres d’ici 2020. D’après les créateurs, si 10% de la planète utilisait Ecosia au lieu de Google, par exemple, la totalité de la planète serait reforestée ! Fait qui nous donnerait un grand souffle d’espoir.

Les arbres d’Ecosia survivent-ils à leur plantation ?

Les arbres plantés par Ecosia doivent survivre aux endroits les plus arides et/ou hostiles de la planète. Il y a donc des échecs. Les 15 pays cités plus tôt dans cet article font partie des pays du monde aux climats les plus compliqués. Le long de la côte malgache, les arbres plantés poussent dans l’eau de mer ! Incroyable, non ? Au Ghana, Ecosia explique que ses arbres poussent sur des rives souvent innondés du fleuve Daka. Autant dire que les défis sont grands, mais les résultats semblent probants compte tenu des résultats affichés depuis 10 ans ! Il est bon de souligner que si un arbre ne survit pas 3 ans, il disparaît du total d’arbres plantés par le moteur.
En outre, pour permettre aux arbres de survivre et résister aux menances naturelles, ils ne sont pas choisis au hasard ! Ecosia se focalise sur des espèces d’arbres variées et toujours locales. Le moteur a également à coeur de planter les arbres là où ils poussaient naturellement auparavant afin de garantir une pousse la plus rapide et naturelle possible.

Comment Ecosia protège t-il ses arbres de l’intervention humaine ?

La majorité des sites au coeur des 15 pays sont soumis à de grosses pressions agricoles, industrielles et/ou politiques. La politique nouvelle de Jair Bolsonaro au Brésil en est un exemple probant, parmi tant d’autres. La mission n’est pas de tout repos.
Ecosia explique utiliser l’arme de l’information. En informant les populations et gouvernements sur les risques encourus, il arrive parfois à convaincre. Comme au Pérou, où la demande de bois de chauffage endommage grandement les forêts et où Ecosia et ses partenaires vont de village en village pour expliquer quels sont les avantages d’utiliser le bois de branchage (provenant des branches) plutôt que des troncs d’arbres qui tue l’arbre dans son ensemble. Un démarchage écolo et informatif qui semble porter ses fruits.

En conclusion, Ecosia est de loin le moteur de recherche le plus vert et posiif pour l’environnement qui existe de nos jours. Malheureusement, il n’est pas très connu et pas encore extrêmement utilisé dans le monde. 80 à 90% des utilisateurs des moteurs de recherche utiliseraient Google en priorité en 2019. Même si vous ne l’utilisez pas comme moteur de recherche principal, y faire un tour pour vos recherches les plus générales et basiques peut permettre de redonner un peu d’air frais à la planète, alors pensez-y ! 😉

Comment créer un Moteur de Recherche Personnalisé avec Google Custom Search ?

moteur de recherche personnalisé

Avez-vous pensé à inclure un moteur de recherche sur votre site web ? Votre barre de recherche est-elle vraiment efficace si un internaute y saisit une requête ? Si ce n’est pas le cas, Google Custom Search est une solution gratuite et performante pour y remédier. Point par point, voyons pourquoi et comment créer votre Moteur de Recherche Personnalisé (MRP).

Qu’est-ce que le moteur de recherche personnalisé de Google Custom Search ?

Une barre de recherche est toujours utile sur un site internet, surtout lorsqu’il y a beaucoup de pages et de contenus. Pour vous éviter de réinventer la roue en codant vous-même votre module de recherche, Google vous propose d’utiliser sa puissante technologie pour créer votre Moteur de Recherche Personnalisé (MRP) et l’intégrer à votre site web !

Comme son nom l’indique, le Moteur de Recherche Personnalisé de Google (Custom Search Engine) est personnalisable, afin de répondre à vos besoins spécifiques et de se fondre naturellement dans votre environnement, pour éclairer les internautes qui souhaitent l’explorer.

Une fois paramétré et installé, votre moteur de recherche personnalisé est capable de répondre aux requêtes de vos visiteurs avec rapidité, précision et pertinence, et de les guider sur votre site web et sur les autres sites de votre choix.

Pourquoi créer votre moteur de recherche personnalisé avec Google Custom Search ?

La technologie de recherche de Google est la référence mondiale incontestée sur internet. Pourquoi ne pas en profiter pour faciliter la navigation de vos visiteurs sur votre site web ? D’autres modules de recherche tout prêts existent sur la grande toile, selon le langage de programmation ou le CMS (Content Management System) que vous utilisez pour développer votre site web. Cependant, aucun n’est aussi puissant que le petit bolide de Google Custom Search. Clairement, il serait bien dommage de vous en priver. Pourquoi ?

Des fonctionnalités qui facilitent la recherche de vos visiteurs

Plus précisément, Google Custom Search fait bénéficier vos visiteurs de ces fonctionnalités astucieuses, ces petit plus qui facilitent grandement la navigation quotidienne sur le célèbre moteur de recherche de la firme de Mountain View, telles que :

  • la saisie semi-automatique;
  • la mise en avant de résultats;
  • les filtres;
  • etc.

Un périmètre de recherche à la carte et sur-mesure

D’autre part, libre à vous de définir et délimiter le périmètre de recherche de votre moteur Google Custom Search. Selon votre paramétrage de cet outil de navigation, vos visiteurs feront une recherche :

  • sur votre site web uniquement ;
  • sur les sites de votre choix également, partenaires ou non, qu’il vous revient de préciser lors de la configuration ;
  • sur l’ensemble du web, tout en accordant davantage d’importance à vos pages.

Une apparence visuelle personnalisable à l’image de votre charte graphique

Du point de vue de la charte graphique, tout est également prévu par Google Custom Search pour que vous puissiez personnaliser la barre de recherche et l’affichage des résultats, à l’image des autres éléments de votre site web. Cela vous évite une discontinuité visuelle entre votre mini moteur de recherche et le reste des contenus de vos pages. En d’autres termes, le Google Custom Search Engine est un caméléon qui saura porter vos couleurs en toute discrétion.

Une expérience de recherche optimale (Search eXperience Optimization)

L’expérience utilisateur (User eXperience) de vos visiteurs est réellement optimale lorsqu’ils utilisent votre module de recherche personnalisé, dont l’efficacité, la finesse et l’agilité feront honneur à votre image de marque. Ceci étant dit, Google Custom Search cache encore bien d’autres avantages pour développer l’administration de votre site web.

La compatibilité avec Google Analytics pour mieux analyser votre audience

Les outils de Google sont d’autant plus redoutables que vous pouvez les connecter les uns aux autres, afin d’en tirer un maximum d’informations sur votre audience. En effet, vous avez la possibilité de connecter Google Custom Search à votre compte Google Analytics ! Ainsi, vous pouvez analyser beaucoup plus finement le comportement de vos visiteurs, non plus uniquement par rapport aux pages visitées, mais aussi par rapport à ce qu’ils pianotent dans votre barre de recherche personnalisée. Si votre site web a une vocation business, les données de Google Analytics représentent une véritable mine d’or pour perfectionner votre stratégie SEO, marketing et commerciale.

La monétisation par l’affichage d’annonces Google Ads dans les résultats

Enfin, si votre site web génère un volume de visites intéressant et régulier, vous pouvez monétiser l’utilisation de votre moteur de recherche personnalisé Google Custom Search, si vous le paramétrez pour afficher des annonces Google Ads pertinentes dans votre liste de résultats. Cerise sur le gâteau : votre moteur de recherche personnalisé peut donc vous faire gagner de l’argent, en le liant à votre compte Google Adsense.

Comment créer votre moteur de recherche personnalisé avec Google Custom Search ?

Créer un moteur de recherche n’a jamais été aussi simple ! Rendez-vous sur la page d’accueil de Google Custom Search pour démarrer : https://cse.google.fr/cse/create/new. En quelques étapes et en quelques clics, votre petit bolide sera prêt à être installé sur votre site web et à y traiter toutes les requêtes de vos visiteurs les plus curieux, plus vite que son ombre.

1. La création de votre moteur de recherche personnalisé, en quelques clics

Tout d’abord, saisissez l’URL de votre site web. Si vous souhaitez étendre la recherche de votre moteur à d’autres sites, renseignez leurs URLs également, même si vous n’en êtes ni le propriétaire, ni l’administrateur. Bien entendu, choisissez aussi la langue dans laquelle seront effectuées les requêtes de vos visiteurs et affichés les résultats sur votre moteur Custom Search.

Ensuite, donnez un nom à votre moteur de recherche (en évitant tout de même qu’il soit trop long) et cliquez tout simplement sur Créer. Déjà ? Non, vous ne rêvez pas. Votre moteur de recherche est maintenant créé. D’ailleurs, si tout s’est bien passé, le bout de code à copier et coller dans votre site web doit s’afficher. Magique, n’est-ce pas ? Oui, mais avant de l’inclure dans votre code, passons à la configuration détaillée de votre moteur de recherche personnalisé.

2. La configuration avancée de votre moteur de recherche personnalisé

La page de configuration avancée de l’outil Custom Search (dans la section Configuration de l’interface) donne cette impression de voir enfin les coulisses de Google, en version miniature et beaucoup trop simplifiée pour laisser entrevoir ce qui se passe dans les couloirs de la firme de Moutain View.

Au nom de votre moteur de recherche personnalisé, vous pouvez ajouter une description (utile au même titre qu’une Meta Description) et spécifier des mots-clés associés à sa thématique principale, ainsi qu’à celles des pages à afficher dans les résultats. Ces mots-clefs auront une influence directe sur la réponse de votre moteur Custom Search Engine aux requêtes de vos visiteurs. Par ailleurs, un identifiant et une URL publique vous sont fournis par Google Custom Search.

Les options de configuration de votre moteur de recherche Google Custom Search sont multiples. Libre à vous d’y activer ou désactiver ce que vous voulez :

  • Recherche d’images activable ou non ;
  • Recherche sécurisée activable ou non, pour éviter les contenus sensibles ;
  • Spécification de la zone géographique et de la langue ;
  • Ajout ou suppression de sites web sur lesquels effectuer la recherche ;
  • Extension de la recherche à l’ensemble du web ou non ;
  • Accès automatique aux API JSON Custom Search (pour les utilisateurs experts) ;
  • Restriction des résultats aux pages contenant certains types de données structurées du protocole Schema.org, utilisées pour afficher des résultats enrichis ;
  • Monétisation ou non votre moteur en affichant des annonces Google Ads dans les résultats de recherche (en lien avec votre compte Google Adsense existant ou créé automatiquement) ;
  • Ajout ou suppression d’autres administrateurs, avec des droits plus limités que les vôtres ;
  • Chargement d’un fichier de contexte ou d’annotations listant les sites à inclure dans la recherche (pour les utilisateurs experts).

3. La personnalisation de l’apparence de votre Custom Search Engine

D’un point de vue graphique, votre moteur Google Custom Search Engine est complètement personnalisable, afin de s’accorder parfaitement avec l’apparence de votre site web :

  • Pour la recherche web, mise en page au choix, par superposition (résultats dans une fenêtre pop-up), sur deux pages distinctes, sur toute la largeur, dans deux colonnes, au format compact (mobile), pour les résultats uniquement, ou sur une page hébergée par Google ;
  • Pour la recherche d’images, mise en page au choix, classique, par colonnes, ou dans une fenêtre pop-up ;
  • Style du thème à la carte, par défaut, minimaliste, Expresso, Ciel Vert, Bubblegum, ou Brillant ;
  • Personnalisation complète de la police de caractères, des couleurs de bordure et arrière-plan selon les événements (normal, survol de la souris, clic, sélection), du logo, du bouton de recherche, des filtres, des couleurs et arrière-plans des résultats (URL, extraits, encadrés) selon les événements (affichés, visités, pointés, activés) ;
  • Vignettes (images) affichées ou masquées dans les résultats ;
  • Marque Google affichée ou masquée, à votre convenance.

4. Le choix des fonctionnalités de recherche et d’analyse des données sur votre MRP

De même, vous avez le choix détaillé des fonctionnalités de recherche dont vous souhaitez doter votre Google Custom Search Engine :

  • Activation ou non des résultats mis en avant ;
  • Utilisation ou non de filtres de recherche, chacun ayant son onglet, son libellé, son périmètre de recherche et des attributs éventuels associés à la requête de l’internaute ;
  • Activation ou non de la saisie semi-automatique, personnalisable en incluant ou en excluant certains termes ;
  • Paramétrage ou non de synonymes à associer à certains termes de recherche, pour optimiser la pertinence des réponses ;
  • Ajout ou non de clés de tri des résultats (a minima par pertinence et par date) ;
  • Choix du texte à afficher si aucun résultat n’est renvoyé, pour ne pas laisser vos visiteurs dans le vide ;
  • Inclusion ou non de l’historique de navigation et des données structurées dans la recherche et dans les résultats ;
  • Choix de la cible des liens intégrés dans les résultats ;
  • Ajout ou non de requêtes et paramètres de requêtes ;
  • Choix d’éventuelles restrictions à appliquer à la recherche sur le web et à la recherche d’images (langue, taille des résultats, tri, filtres, etc.).

De plus, vous pouvez paramétrer les informations envoyées à Google Analytics pour analyser les requêtes et le comportement de vos visiteurs ayant utilisé votre moteur de recherche personnalisé. La configuration de l’exploitation de ces données demeure tout de même beaucoup plus fine dans l’interface de votre compte Google Analytics.

5. L’intégration de votre moteur de recherche personnalisé dans votre code

Vous avez terminé la configuration de votre moteur de recherche personnalisé ? En cliquant sur l’onglet Configuration, puis sur le bouton Obtenir le code, vous retrouverez le morceau de code à inclure dans votre code HTML que nous avons évoqué au début.

Ce morceau de code fourni par Google se présente sous la forme d’une balise <script></script> (contenant du Javascript, mais à inclure dans votre code HTML), immédiatement suivie d’une balise artisanale signée Google <gcse:search></gcse:search>.

Copiez et collez le tout dans la partie <body></body> (le corps de la page, les éléments visibles) de votre code HTML, à l’intérieur d’une balise <div></div> (simple bloc, conteneur neutre) déjà située ou à créer à l’endroit précis où vous souhaitez afficher votre barre de recherche et sa liste de résultats. Une fois cette opération effectuée, votre moteur est enfin intégré à votre site web et prêt à l’emploi, tout simplement. Le tour est joué !

Pour aller plus loin avec votre moteur de recherche personnalisé Google Custom Search Engine

Vous rencontrez un problème dans la configuration de votre Custom Search Engine ? Vous avez une question sur un point très spécifique ? Vous trouverez toutes les réponses sur la page officielle du centre d’aide complet de Google Custom Search : https://support.google.com/customsearch/#topic=4513742.

Pour vous aider à vous perfectionner dans l’administration de votre moteur de recherche personnalisé, Google a également dédié un blog (https://customsearch.googleblog.com/) et un petit forum d’entraide communautaire (https://support.google.com/customsearch/community/?hl=en&gpf=%23!forum%2Fcustomsearch) à ce sujet.

Enfin, pour les plus courageux et les plus experts, la documentation officielle et complète est en accès libre : https://cse.google.fr/cse/docs/all.

Quels que soient votre usage et votre niveau d’exigence quant au moteur de recherche personnalisé fourni gratuitement par le programme Google Custom Search, cet outil prêt à l’emploi représente indéniablement une valeur ajoutée sur votre site web, pour le plus grand confort de navigation de vos visiteurs. À vous de jouer !

Les moteurs de recherche avant google

Et oui, avant il n’y avait pas google, et il y avait de nombreux moteurs différents. On peut par exemple citer, Altavista, Lycos et Infoseek. Aux Etats Unis, Ask Jeeves était très populaire, il est par la suite devenu ask.com. Il y avait aussi de nombreux moteurs alternatifs comme « NLSearch  » (NorthernLight Search), qui fonctionnaient très bien.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45