Lorsque l’on veut améliorer l’aspect popularité en SEO, il faut développer le nombre de backlinks (NDLR : les liens qui pointent vers son site) et si possible les backlinks de qualité : liens venant de sites de référence, thématisés,non pénalisés, etc…les critère sont légions.
Une approche en vogue depuis plusieurs années consiste à racheter des noms de domaines expirés pour crée des réseaux de sites et faire des liens de manière contrôlée et maitrisée avec des stratégies variées : on peut « pousser » son site principal, ses satellites, des URL importantes, etc… Je vous explique la puissance des domaines expirés dans cet article.

Qu’est ce qu’un nom de domaine expiré?

Les noms de domaine expirés ne sont rien d’autre que des domaines qui ont été enregistrés par des particuliers, des structures (Ex : associations) ou des entreprises et qui n’ont plus été renouvelés à la fin de leur contrat. Ils retombent dans le domaine public (attention toutefois aux marques déposées et aux noms de villes et territoires, qui peuvent être récupérés à tout moment par une procédure dite SYRELI )  et peuvent êtres achetés par n’importe qui.
Il y a différentes périodes, plus ou moins longues, en cas de non renouvellement avant que l’ancien webmaster ne puisse plus le récupérer (en cas d’oubli par exemple) :

  • Grâce
  • Rédemption
  • Suppression

Des plateformes spécialisées ont des algorithmes dédies qui leur permet de récupérer ces NDD au moment où ils arrivent dans le domaine public : la plupart du temps ils sont ensuite revendus aux enchères et c’est l’acheteur qui met l’enchère la plus haute qui le remporte. Parfois, ces dernières montent à plusieurs milliers d’euros comme on a pu le voir sur Youdot et Kifdom ces dernières semaines.

Comment profiter des noms de domaines expirés?

Comme nous l’avions évoqué dans l’introduction, ils sont souvent utilisés dans des stratégies classiques de netlinking : ils permettent de créer des liens pour faire monter un ou plusieurs sites dans les résultats de recherche des différents moteurs, principalement Google. En effet l’avantage premier de ce type de domaine est de récupérer l’ancienneté et la popularité, deux critère encore très importants en SEO aujourd’hui.
Les noms de domaines expirés sont également utilisés pour générer des revenus rapidement. Les trois approches les plus courantes sont :

  • Le ventes d’articles sponsorisés : ce sont des contenus crées sur un site avec un ou plusieurs backlinks. Une formation pour générer des revenus via les articles sponsos a été lancée il y a quelques mois par Jérôme Pasquelin : plus d’informations : jeromeweb.net.
  • Publicité : on affiche des publicités sur ces pages et chaque clic rapporte de l’argent.
  • Affiliation : cela consiste à être rapporteur d’affaire pour différents produits ou services. Exemple : j’affiche un lien vers un produit affilié Amazon. Si vous cliquez dessus et que vous achetez, je vais toucher un pourcentage de votre commande.

Certains domaines expirés sont tellement puissants que l’on peut les faire se positionner sur des mots clefs à fort volume et à ROI importants -même si les thématiques ne concordent plus- et générer des revenus très rapidement.
De nombreux sites événementiels, d’anciens candidats aux élections présidentielles, sont régulièrement réutilisés dans ce but par exemple : en effet, ils bénéficient la plupart du temps de backlinks de sites médias qui leur confère un potentiel assez important.

Est ce risqué?

Le risque le plus important est de racheter un nom de domaine pénalisé : si l’ancien webmaster a utilisé ce dernier à des fin SEO sans suivre les recommandations de Google (on parle de Black Hat), il est possible d’acheter un NDD pénalisé ou filtré. La plupart du temps, dans ce cas là, on ne pourra pas le réutiliser sur du court terme sans un travail de fonds conséquent, voir jamais : certaines pénalités restent très longtemps, parfois plusieurs années. Vous l’aurez compris, l’analyse d’un domaine qui va expirer est un point capital dans la réussite ou non d’un projet : les deux objectifs essentiels sont de trouver des domaines à potentiel et non pénalisés.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45

Leave a Comment