Vous envisagez de changer de carrière ou bien vous travaillez déjà dans le web et vous souhaitez étendre votre empire, pour gagner du temps vous songez sérieusement à acquérir un site internet existant ?
Il existe de nombreux services de vente de E-commerces, totalement comparables à des agences immobilières spécialisées dans les sites internet.

Les points clés à vérifier avant l’achat

Parfois certains sites disposent d’un nom de domaine alléchants, car rempli de mots clés porteurs, mais la visibilité du site internet en vente est elle au rendez vous ?

1) Vérifier que le site n’est pas pénalisé par Google

Un vendeur mal intentionné pourrai tenter de vous revendre un site pénalisé, avant tout achat demandez bien à ce que l’on vous partage un accès à Google Webmaster tools afin que vous puissiez vérifier que le nom de domaine n’est pas sous le joug d’une pénalité manuelle pour liens factices ou spam agressif tels que du cloacking et autres techniques de chapeau noir !

Ensuite plus difficile à détecter, le filtre algorithmique, le site est peut être en plein « penguin », et il est filtré sur des expressions clés qui sont sensées rapporter du chiffre d’affaire, définir si un site est filtré est relativement difficile à l’oeil nu, quelques indicateurs, le site ne sort pas 1er sur Google quand on tape son nom, taper une balise titre complète d’une page ne fait pas ressortir un article du site ( prenez une longue balise titre sans compétition pour effectuer le test ).

pbn2) Les positions sont elles maintenues artificiellement par un réseau de sites  ?

Dans le cas d’un site très bien positionné sur Google, n’hésitez pas à demander au vendeur si il a eu recours à des réseaux de sites de type PBN. Vous devez impérativement vous assurer qu’il gardera les liens présents sur ces sites. Car si ce réseau de site venait à disparaitre, la visibilité de votre futur e-commerce aussi…

Idéalement achetez le PBN (Private Blog Network) avec le site internet que vous allez acquérir. Attention, la maintenance d’un tel réseau represente un coût significatif à prendre en compte.

3) Vérifier qu’il ne s’agit pas d’une marque déposée à l’Inpi !

inpiIl s’agit la d’un point noir qui pourrai vraiment vous pourrir la vie, admettons que quelqu’un tente de vous revendre un site de « casquette snapback » qui s’appelerai  « snapback.fr » , sur le papier cela sonne idéal, mais en pratique la société ou l’individu qui possède la marque pourrait ( et va ) vous tomber dessus en moins de deux et vous demander de cesser toute activité avec le nom de sa marque, à moins que vous n’envisagiez d’acquérir la marque dans son intégralité, évitez ce genre de plan, qui vont uniquement vous apporter du stress !
Pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’une marque déposée, rendez vous sur le site de l’Inpi sur la page de recherche de Base de Marques et effectuez une recherche du nom de domaine sans l’extension par exemple.

3) Vérifiez les chiffres !

Cela est bien entendu du bon sens, mais vérifiez les chiffres annoncés par le vendeur, les statistiques de fréquentation, les ventes etc. ( <mode parano> il est facile de générer de fausses statistiques de visites </mode parano> ) , et n’hésitez pas à demander à un comptable de revérifier et d’éplucher les comptes, cela sortant du cadre du référencement et d’internet, je vous laisse donc extrapoler ce point numéro 3. Demandez lui aussi quels sont ses leviers d’acquisition de trafic, afin de savoir combien vous coûte réellement le site si vous devez constamment dépenser en publicité AdWords ou en campagne Facebook par exemple. Pensez aussi à demander les coordonnées du webmaster dans le cas ou vous devriez effectuer des retouches sur le site et bien entendu le contact du référenceur naturel dans le cas ou vous ne souhaitez pas changer une équipe qui gagne !

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45

4 Comments

  • Salut,
    c’est une bonne idée de racheter un site existant, le must est peut être de récupérer un domaine expiré.
    Il faut également faire attention aux « fakes » et comme pour un rachat de site on peut vérifier plusieurs points
    – taper le domaine entre guillemets dans Google « domain.com » pour voir un aperçu de l’ écho global. A partir de 1000 résultats on commence à être cohérent
    – vérifier dans web archives le site il y a 6 mois, 1 an, 3 ans, ou plus http://archive.org/web/

    a+ 😉

    • En effet, mais encore faut il tomber sur le nom qui plaise, j’ai modifié ton nom ( voir régles de commentaires au dessus, elles n’y étaient pas quand tu as publié, sauvé in extremis ! ).

  • Justement si vous êtes capable de sortir un site de sa sanction Pinguin (à priori personne n’est encore réellement sorti d’un pinguin algo pour le moment) vous seriez inspiré de racheter un site pénalisé qui marchait fort autrefois et que vous aurez pour des cacaouettes….

    • Pour l’achat de nom de domaine qui marchait fort, c’est déjà fait :). Merci pour votre suggestion.
      En ce qui concerne les sorties de pénalités algorithmique de penguin, j’ai de nombreux exemples de sorties. C’est juste que personne ne veux en parler officiellement malheureusement. ( mes clients ne souhaitent pas que l’on diffuse leurs identités hélas). Notre dernier client filtré par penguin en est sorti en 45j, mais on a eu de la chance puisqu’on a bénéficié du nouveau penguin qui est mis à jour en permanence.