Le métier de consultant Google Adwords est apparu avec l’explosion d’Internet et surtout de Google et de sa régie publicitaire quasi monopolistique. En effet, aujourd’hui, pour une entreprise, avoir sa publicité bien référencée sur le net est incontournable. Et si on ne sait pas le faire tout seul, il faut faire appel à un professionnel, on l’appelle souvent “gestionnaire adwords” ou encore “consultant adwords”. Celui-ci peut travailler seul ou en agence avec des confrères, et bien entendu en direct avec les e-commerçants.

Qu’est ce qu’un consultant Adwords?

Un consultant Google Adwords est un professionnel du web, généralement certifié par Google, gage de savoir faire et de connaissances des dernières technologies en date, sa certification est d’ailleurs remise en jeu chaque année, au travers d’un examen dispensé par Google. On peut donc considérer qu’il maîtrise parfaitement ses outils pour assurer de manière efficace la publicité en ligne d’une entreprise.
Au delà d’Adwords, Google Analytics, Search Console et Google shopping n’ont souvent que très peu de secrets pour lui. Il sera aussi en mesure de vous guider dans le référencement naturel Google du ou des sites internet que vous lui avez confié, ou de vous recommander un consultant SEO le cas échéant (bien souvent pour faute de temps disponible).

Quelle est sa mission ?

Sa mission va consister à aider les entreprises à acheter des mots clés et expressions pour faire apparaitre des produits ou des services en première page Google. Grâce à son chois de mots clés, vous augmenterez le nombre de visites vers votre site web, et donc vos ventes.

Le ROI et les mots clés

Les liens sponsorisés (mots clés et expressions que vous payerez au clic) sont la base de tout. Cependant le coût par clic (CPC) nécessite une surveillance toute particulière de son retour sur investissement (ROI). La compétition est acharnée entre les e-commerçants, les places de marchés et les géants du eCommerce (Amazon, Leroy Merlin, Castorama et autres boutique en ligne spécialisée). Certains n’hésitants pas à dépenser à perte pour éliminer purement et simplement les petits acteurs. Les consultants adwords astucieux trouvent donc des solutions pour réduire les coûts, en cherchant des expressions de niche et de longue traine auxquelles les concurrents n’ont pas pensés.

Formation & initiation à Adwords

Dans de plus rare cas, le consultant Adwords effectue des formations d’initiation ou de perfectionnement à la plateforme publicitaire de Google. Compte tenu de la complexité de l’interface, un regard extérieur est souvent bienvenu pour optimiser et relancer une campagne adwords qui stagne.

Le taux de clics est l’un des paramètres les plus importants pour mesurer le succès de vos campagnes Google Ads. Il est lié aux mots-clés que vous utilisez dans vos annonces, ainsi qu’à votre position dans les résultats des moteurs de recherche. Lorsqu’il est faible, c’est votre rentabilité qui devient inexistante.

Dans ce cas, il faut réagir vite et déceler le problème afin de l’étouffer dans l’œuf. Pour vous aider, voici quelques conseils pour améliorer vos annonces et augmenter votre taux de clics !

Monter votre offre

Si votre taux de clics est bas (moins de 3 %), c’est que le positionnement d’un ensemble de mots-clés se situe entre la 3ème et 6ème place. C’est trop peu pour un retour sur investissement important. Vous devez réagir immédiatement pour accroître votre positionnement. Notre conseil : augmentez vos enchères !

  1. Utilisez Google Keyword Planner pour déterminer le coût moyen par clic pour ce mot-clé et comparez-le au vôtre.
  2. De là, augmentez votre offre de 10 ou 20%.
  3. Vérifiez le mot-clé après 100 à 200 impressions pour voir si votre positionnement a augmenté et si votre taux de clics est meilleur.

Cependant, si augmenter les enchères reste un moyen rapide pour améliorer votre taux de clics, vous devez aussi optimiser la pertinence et la qualité de annonces.

Améliorer le texte de vos annonces

Si vous êtes classé entre la 1ère et la 3ème place, mais que vos taux de clics sont faibles, il peut y avoir un souci dans la structure de l’annonce.

Si vos publicités sont bien classées mais n’obtiennent pas de clics, vous devez revoir votre copie et vous assurer qu’elles correspondent aux mots-clés que vous utilisez. N’hésitez pas à tester plusieurs accroches et descriptions, ajoutez un call-to-action qui invite aux clics et donnez envie aux internautes de visiter vos liens.

Travaillez aussi des expressions et mots-clés qui « parlent » à votre audience. Pensez aux arguments, valeurs ou caractéristiques qui constituent des motivations à l’achat.

consultant google ads

Ajouter des extensions d’annonces

Pensez aussi aux extensions d’annonces. Ce sont des informations complémentaires qui enrichissent vos publicités : numéro de téléphone, notes, localisation, liens supplémentaires…

Ces éléments rendent vos annonces encore plus visibles et encouragent aux visites. N’hésitez pas à enrichir vos campagnes pour faire remonter le taux de clic !

Analyser et améliorer l’URL

Les internautes font très attention à l’URL pour voir si l’adresse vers laquelle ils sont redirigés est liée aux termes de leurs recherches. Si l’URL semble un peu étrange ou trop longue, ils ne vont pas cliquer. Soyez cohérent entre la page promue et votre annonce.

Dans la mesure du possible, utilisez le mot-clé dans l’adresse de la page. Le cas échéant, vous pouvez aussi raccourcir le lien via un service comme Bit.ly.

campagnes saisonnieres

Investir dans des campagnes saisonnières

Vos campagnes Google Ads doivent s’inscrire dans le quotidien de vos prospects. Pour augmenter le taux de clics, lancez des annonces saisonnières avec des offres adaptées aux besoins des internautes à l’instant T. Selon votre secteur d’activité, servez-vous des moments comme Noël, les vacances scolaires, la rentrée, les bilans de fin d’année, etc. N’hésitez pas à planifier ces campagnes en avance.

Dès que vous avez remonté votre taux de clic, n’en profitez pas pour dormir sur vos lauriers ! Vous devez garder un œil sur vos concurrents parce qu’ils ne vont pas se laisser faire et ils risquent d’enchérir sur vos mots-clés. Continuez de diversifier vos annonces, de tester différentes accroches et expressions. Analysez régulièrement vos performances pour les améliorer ou, au moins, éviter qu’elles ne baissent.

Débutant Ecommerce : 3 techniques simples pour augmenter ses profits avec Google Ads

Beaucoup de professionnels du ecommerce achètent de la publicité sur Google Ads. Mais tous ne savent pas exploiter l’outil au maximum pour augmenter le retour sur investissement de leurs campagnes.

Une boutique ecommerce qui fait appel à une agence spécialisée Google Ads peut voir ses performances décuplées. Il n’est pas rare d’observer de belles progressions après quelques ajustements dans un compte. Réduire le Coût par clic de 70 % sur Facebook et de 30 % sur Google Ads pour permettre de capter beaucoup plus de clics avec le même budget : c’est possible !

Et augmenter le nombre de clics sans augmenter le budget c’est, vous l’avez compris, tout à fait profitable.

Que faut-il faire pour atteindre ces progressions ? Quel pouvoir magique permet de générer des résultats significativement meilleurs en seulement quelques semaines ? Que faut-il savoir pour atteindre ces performances ?

Sans pouvoir partager toutes les astuces qui permettent d’atteindre de telles performances, nous évoquons dans cet article 3 techniques – les plus simples et les plus rapides à implanter dans un compte Google Ads. Si vous ne les utilisez pas encore, ces techniques vous permettront d’augmenter considérablement vos performances et votre retour sur investissement si vous êtes un ecommerce.

1 : Utilisez les campagnes Google Shopping

Cette technique va très certainement paraître évidente pour certains professionnels. Pour autant, si vous vendez des produits en ligne et que vous n’exploitez pas ce format offert par Google, vous passez à côté d’un levier puissant et efficace !

Les publicités Google Shopping sont celles qui intègrent des images de produits et des prix, comme celles présentées ci-dessous :

[Image d’annonces Google Shopping]

Il n’est pas rare de voir des campagnes Google Shopping générer 50 % ou plus des revenus d’un ecommerce. Alors si vous ne les utilisez pas, vous devez absoluement vous y mettre !

Avancer de lancer une campagne Shopping, vous devez :

  1. Paramétrer un compte Google Merchant Center
  2. Créer un flux de produits
  3. Paramétrer une campagne Google Shopping

2 : Ajoutez des mots clés négatifs

Maintenant que vous avez lancé une campagne Google Shopping, vous devez savoir quelque chose d’important à propos de celle-ci…

Les campagnes Shopping ne fonctionnent pas comme les campagnes sur le réseau de recherche où vous choisissez les mots clés sur lesquels vous souhaitez faire apparaître vos annonces. Ici, c’est Google qui décide sur quels termes de recherche faire apparaître votre produit en fonction du contenu de votre fiche produit.

Si le titre de votre produit est “Sacoche en cuir pour homme”, Google pourra faire apparaître votre produit sur la recherche “sacoche cuir”, et ce même si vous n’avez pas ajouté le mot clé dans votre campagne.

Maintenant, passons à ce à quoi vous devez vraiment faire attention. Même si vous ne choisissez pas les mots clés sur lesquels vous souhaitez apparaître, vous pouvez indiquer à Google sur quels mots clés vous ne souhaitez pas apparaître.

Indiquer à Google quels mots clés ne sont pas importants vous évitera de dépenser du budget inutilement pour des clics qui n’aboutiront pas à une vente.

Imaginons que vous vendiez des perles pour fabriquer des colliers. Dans ce cas, vous aimeriez apparaître sur des mots clés comme “perles pour colliers”. Au contraire, vous ne voulez pas que votre annonce apparaisse sur “colliers de perles” puisque vous ne vendez pas le produit fini.

Mais, par défaut, Google affichera votre annonce sur les deux termes de recherche vous faisant inutilement dépenser de l’argent.

Et c’est à cette étape précise que les mots clés négatifs interviennent ! Ces derniers permettent d’indiquer à Google sur quels termes de recherche vous ne souhaitez pas apparaître et ce même si vous n’avez pas la possibilité d’indiquer sur quels mots clés vous voulez afficher votre annonce.

Pour identifier quels termes ajouter comme mots clés négatifs, rendez-vous dans votre campagne Google Shopping, cliquez sur “Mots clés” puis “Termes de recherche”.

Une fois ce rapport ouvert, identifiez les mots clés qui ont un coût élevé et/ou ceux qui ont un taux de clics faible ainsi qu’un taux de conversion faible. Ces mots clés sont des bons candidats à ajouter comme mots clés négatifs car ils ne vous rapportent rien ou pas grand chose.

En éliminant ces termes de recherche, vous allez dépenser moins d’argent pour des clics peu qualifiés. Au contraire, vous allez pouvoir dépenser plus pour des mots clés plus profitables !

3 : Ajustez les enchères sur mobile et ordinateur

Le prochain point à contrôler sont les enchères sur ordinateur et mobile.

Généralement, vous payez une enchère aussi élevée pour les deux appareils alors qu’un des deux a un taux de conversion bien supérieur.

Vous pouvez par exemple avoir un taux de conversion de 3 % sur mobile et 6 % sur ordinateur. Une si grande différence est tout à fait observable !

Pour ce scénario, vous pourriez acheter le clic 50 % moins cher sur mobile ou 100 % plus cher sur ordinateur et conserver le même revenu sur investissement.

Quel que soit le choix opéré, il est toujours bon de payer le clic moins cher pour l’appareil qui convertit le moins. Vous pourrez ainsi acheter plus de clics sur l’appareil qui affiche le meilleur taux de conversion.

Pour ajuster les enchères par appareil, rendez vous dans votre campagne Google Shopping puis onglet “Appareils”.

Il est aussi possible de créer deux campagnes séparées : une pour ordinateur et une pour mobile.

Bonus : Créez des campagnes sur le réseau de recherche pour les meilleurs mots clés des campagnes Shopping

Une petite chose supplémentaire à réaliser pour tirer le maximum de Google Ads en tant que ecommerce, c’est de créer une campagne sur le réseau de recherche qui reprend les termes de recherche performants de votre campagne Shopping.

Une fois que vous avez récolté beaucoup de clics et de conversions avec votre campagne Shopping, vous saurez rapidement quels sont les mots clés performants à intégrer à une campagne sur le réseau de recherche. Alors laissez Google choisir les mots clés pour vous en lançant une campagne Google Shopping.

Pour ce faire, diffusez votre campagne Shopping pendant quelques jours ou semaines. Accédez ensuite aux termes de recherche de votre campagne (onglet “Mots clés”). Triez les termes de recherche par taux de conversion et intégrez les termes aux meilleures performances à une campagne sur le réseau de recherche. Avec cette technique, vous pourrez diffuser une campagne Search rapidement rentable !

Le mot de la fin

Comme vous l’avez sans doute remarqué, Google Ads est plus compliqué qu’il en a l’air. Il est facile de créer et de diffuser une campagne. Mais il est beaucoup plus compliqué d’avoir des bons résultats et de rentabiliser vos campagnes.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45