On connait en général le concept de persona du point de vue du marketing, voire de l’inbound marketing. Il s’agit de définir un profil cible, comme un archétype de prospect pour lequel il s’agit ensuite de mettre en œuvre des stratégies spécifiques, adaptées à la catégorie à laquelle il est supposé appartenir. On imagine de cette façon plusieurs types de personnes à qui un produit ou un service s’adresse, et qui se situe dans une tranche d’age, une catégorie socio-professionnelle, un environnement précis, des habitudes de consommation, d’actions en ligne, d’habitudes de vie… Mais tout cela semble a priori étranger au SEO, alors qu’en est-il vraiment pour le référencement naturel ?

Le concept de persona en SEO

Dans le cadre d’une stratégie de visibilité, qui sous-tend un besoin de faire connaître un site web et d’agir pour que celui-ci se positionne au mieux dans les résultats de la recherche Google sur un certain nombre de mots et expressions clés préalablement cironscrits, le concept de persona prend un autre sens. Il s’agit, de la même façon que dans une stratégie de marketing, d’imaginer un personnage idéal, un client type qui s’intéresserait de près à ce que le site propose aux internautes. Cependant, pour ce qui concerne le SEO, le but de la démarche est fondamentalement différent. En effet il ne s’agit plus d’une personne, d’un internaute qu’il faut chercher à séduire, mais à l’inverse, de donner vie à un personnage fictif sans tomber dans la caricature, pour lui faire jouer des rôles un peu partout en ligne.

Qu’est ce qui définit un persona SEO ?

Un persona SEO c’est comme un internaute basique, mais que l’on va devoir définir soi-même, en lui donnant un caractère le plus humain possible. Il va s’agir d’imaginer quelqu’un qui serait une cible pour les produits ou les services que l’on commercialise via son site web, et qui va devenir un client référence pour ceux-ci sur internet. Pour faire les choses comme il se doit, on va en premier lieu créer une carte d’identité de cet internaute fictif, de façon à lui donner les caractéristiques d’une véritable personne : un genre d’abord, puis un age, mais aussi une adresse postale, une adresse email, un métier, éventuellement une famille mais surtout des passions. En fonction de ce que l’on aura imaginé en termes de loisirs ou de passions, on créera aussi pour ce persona des comptes sur les réseaux sociaux, là où se trouvent les véritables cibles commerciales de ce que l’on vend en ligne, de façon à faire en sorte que notre persona intègre les bonnes communautés.

Comment donner vie à son persona ?

L’étape suivante sera de s’introduire dans ces groupes de passionnés – de sport si l’on tient une e-boutique de vêtements ou d’accessoires de sport, de musique si l’on vend des instruments, de course automobile si le site que l’on veut promotionner est spécialisé dans les pièces détachées, de décoration si l’on veut commercialiser des meubles ou des lampes… Comment faire ? Tout simplement on va agir comme n’importe qui le ferait, à travers des tweets, des partages, des publications, des images, des likes, des commentaires, des avis… bref tout ce que l’on fait lorsque l’on est actif sur Twitter, Instagram, Pinterest ou Facebook. Attention à ne pas trop en faire pour autant, la stratégie doit être fine et les actions réfléchies en amont : il faudra donc observer au préalable l’activité des vrais internautes influents dans ces communautés, de façon à en adopter les codes en vigueur, le bon vocabulaire, les références adéquates… En faisant comme eux, peu ou prou, tout en tâchant d’agir d’une façon particulière pour se détacher légèrement de la masse, on sera vite considéré comme un membre à part entière du groupe. Là pourra commencer le travail de SEO pur et dur.

Faire du référencement naturel avec un persona

Revenons un peu en arrière, de façon à être précis : un persona est destiné à s’entourer d’un environnement sémantique qui corresponde au contenu du site dont on veut améliorer le référencement naturel. En clair, en intégrant des communautés, on va entourer le profil de cette personne fictive d’un ensemble d’éléments thématiques comme des images, ou des vidéos, et de contenus sémantiques comme des textes de blogs, des publications de textes sur les réseaux sociaux, des hashtags, des noms de marque de produits… qui sont équivalents à ceux que l’on souhaite, au final, vendre en ligne. De cette façon, lorsque plus tard, à terme, on saisira le nom et le prénom de ce persona dans Google, les résultats de la recherche seront circonscrits dans un univers particulier et bien précis : sport, voiture, véhicules, maison…

Mon persona est-il crédible ?

A terme, si l’on est assidu sur les réseaux sociaux et si l’on n’en fait pas trop – persone ne tweete 100 fois dans la journée, personne ne diffuse 50 vidéos par jour sur Facebook, surtout s’il est censé avoir un métier – on commencera à attirer l’attention des autres membres de la communauté que l’on souhaitait intégrer. Ceux-ci sont donc à ce moment-là susceptibles de se demander : mais qui est cette personne sympatique qui a toujours quelque chose à dire ou à répondre, et dont les posts sont toujours pertinents et nous apportent un complément d’information ou nous font sourire ? Que feront-ils ? Ils saisiront invariablement le nom et le prénom du persona dans Google, pour savoir à qui ils ont à faire. D’où l’importance d’avoir bien fait le travail en amont, en ayant créé des comptes sur un ou deux réseaux, disséminé du contenu en ligne, y compris sur des réseaux professionnels, pour que le persona soit véritablement crédible.

Mais le SEO dans tout cela ?

Ce n’est qu’à cette étape que le SEO deviendra possible : on pourra enfin commencer à placer des liens, sur les réseaux sociaux, sur les commentaires de blogs, mais aussi pourquoi pas sur un blog tenu par le persona… En effet ces liens seront désormais particulièrement pertinents, du fait qu’ils émanent d’un personnage reconnu dans sa communauté, suivi par de nombreux abonnés, liké, retweeté, partagé, commenté, diffusé partout, comme n’importe quel autre influenceur. Et surtout ces liens seront intégrés dans un environnement idéalement sémantique et thématique, comme on a rarement la possibilité de le faire dans une stratégie de visibilité menant à un meilleur référencement naturel. Mais pour en arriver là, il aura fallu du temps, de l’abnégation, de la rigueur, et de l’imagination.

A Propos De l'Auteur

Patrice Krysztofiak

Programmeur de formation, j'en suis venu au référencement naturel pour promouvoir mes propres logiciels. De fil en aiguille j'en suis arrivé à proposer des prestations de référencement à mes proches, puis mon activité s'est progressivement transformée jusqu'a devenir une agence de référencement naturel.Vous pouvez aussi me contacter par téléphone au 06.26.96.55.45

Leave a Comment