Les coûts croissants du marketing digital

Il est bien loin le temps des débuts de Google, ou se hisser en haut des résultats ne coutait qu’une bouchée de pain. Au début des années 2000, une poignée de backlinks ancrés suffisaient à se hisser en haut des résultats en quelques jours. Maintenant, face aux filtres mis en place par les équipes de la Spam-Team de Google, c’est devenu très très difficile et surtout très cher !

Des webmasters à la recherche de trafic « hors Search »

Même si Google est encore le moteur de recherche numéro 1, en matière de visibilité organique la donne a énormément changé. Notamment à cause des Adwords en haut de pages. Ceux ci prennent une place de plus en plus importante, on se demande même si google ne vas pas supprimer les résultats naturels un jour ou l’autre !
Les webmasters de divers horizons se sont donc mis à la recherche d’autres sources de trafic. Et heureusement pour eux il y a Facebook et Instagram ! Ces deux réseaux sociaux représentent une manne énorme de trafic à qui fait l’effort de comprendre leur fonctionnement, et surtout les coûts publicitaires sont bien moindres que ceux d’AdWords.

Un petit coup de gueule sur Adwords au passage

Adwords exagère régulièrement sur le tarif. Je prends le cas d’une expression de recherche sans aucun AdWord présent sur laquelle un de mes client souhaite se positionner. Google demande plus de 60 centimes pour une présence en page 1 alors qu’il y a zéro AdWord en place ! J’ai envie de dire… excusez moi Monsieur Google, je croyais qu’il s’agissait d’enchères ? Comment est il possible que l’enchère de base soit à 60 cents, ne devrait elle pas être a 5 centimes puisque je suis seul ?

La rétention de client : une véritable mine d’or inexploitée

De nombreux webmasters disposent de sites inertes. Pourtant leur plus grande force c’est souvent leur base de clients existants ! Une armada d’outils sont à leur disposition pour les relancer et obtenir du trafic rapidement vers leurs sites, Newsletter, Forums, mais aussi des technologies hors web, telles que le bon vieux courrier papier envoyé à titre personnel, ou encore le MMS Marketing auquel on ne pense jamaais (l’envoi de médias de type coupons de réduction, ou image promotionnelle via mobile, et c’est peut être moins cher que vous ne pensez, exemples de tarifs ici).

Le parrainage est lui aussi très puissant, soigner ses clients est une véritable stratégie en soit, la puissance de la recommandation permet d’obtenir des taux de conversions hallucinants. A vous de jouer pour proposer des prestations de qualité qui vont au delà de la simple « vente et puis on oublie »….

Les coûts croissants du marketing digital
1 (20%) 1 vote

1 thought on “Les coûts croissants du marketing digital”

  1. 100% d’accord avec toi !!! Malheureusement…

    Sur des mots clés frontaux, il devient très difficile de ranker rapidement à moindre coût… sur de la longue traîne, un bon contenu sur un domaine d’autorité suffit.

    On se met en mode blogging, un bon maillage interne, on boost le root domain et c’est quasiment plié mais pour les requêtes frontales, c’est une autre histoire.

    C’est aussi beaucoup plus concurrentiel. Il y a beaucoup plus de personnes qui connaissent le SEO aujourd’hui qu’il y a quelques années.

    En 2008, un bon contenu optimisé suffisait encore à ranker.

    Avant, c’était des pages satellites, ensuite des sites satellites, puis des réseaux de sites, et maintenant… du contenu de qualité bien sûr 🙂

Comments are closed.