La mise à jour Google Fred a été très certainement la mise à jour avec le plus d’impact depuis Penguin. Globalement ce qu’on sait, c’est qu’on ne sait rien (en tous les cas ceux qui ont trouvés ne divulguent rien, et ils ont bien raison car c’est un sacré avantage stratégique).
Cette mise à jour vient dans la lignée constante des innonbrables mises à jour de Google, et j’inclus ici aussi les mises à jour de Google Adwords : 4 Annonces en haut et Shopping : blocs images plus grands, repoussant encore les résultats vers le bas. En effet force est de constater qu’une fois de plus ce sont les sites des petites entreprises qui trinquent.

Google Fred n’aime pas les petits

Google n’aime pas les petits, l’algorithme est tout simplement élitiste. Peu importe que vous ayez du vrai bon contenu, l’algorithme s’en moque quelque peu (même si bien sur tout cela est pondéré…), il taille une énorme place aux gros sites avec des milliers de pages, et ce même avec des descriptions fournisseurs copiées/collées et des milliers de liens (backlinks).  En résumé, si vous êtes une grande enseigne, vous semblez être en liste blanche et vous pouvez faire plus ou moins ce que vous voulez. Si vous êtes un humble e-commerçant, la donne est malheureusement différente, vous êtes présumé coupable du moindre nouveau backlink, et même le meilleur contenu du monde ne suffit pas toujours à se placer…

Alors quand on est une TPE/PME comment faire face aux géants ?

L’hyper spécialisation est bien sur l’une des voies les plus efficaces, cependant ça ne marche pas toujours, on voit régulièrement le site d’une grande enseigne se placer sans peine avec une fiche produit absolument dérisoire (même vide de contenu parfois! )  alors que le véritable spécialiste a créé une fiche produit de 1000 mots avec vidéo d’explication et se retrouve déclassé quand même…

Solution 1 : des géants contre des géants

Saviez vous que Facebook, Linkedin Pulse et bien d’autres plateformes permettent de créer des pages de présentation d’entreprises ou de produits ? Vous vous retrouvez alors avec un espace sur des sites d’une puissance bien plus importante que celle des grandes enseignes, bien entendu il faut faire vivre votre communauté, créer du contenu, mais il faut aussi référencer ces pages, comme vous le feriez pour un site internet traditionnel. Ce qui augmente considérablement vos chances d’acquérir de la visibilité organique « gratuite ».

Solution 2 : la patience

L’ancienneté est un paramètre qu’il ne faut en aucun cas négliger. Une page qui vieillit prends de la valeur. A voir si vous avez la patience d’attendre plusieurs années…
L’algorithme de Google étant aussi soumis à de nombreux ajustements tout au long de l’année, rien ne dit que Google ne redonne pas une part du gâteau aux petits un jour ou l’autre (mais ce n’est que de la spéculation).

Solution 3 : le black hat

On ne va pas se voiler la face, le black hat (techniques de référencement contre les guidelines de google), fonctionne très très bien, en fait Google est totalement impuissant tant la créativité et l’avance technique des black hatteurs est supérieure à l’imagination des ingénieurs de chez google, c’est le jeu du chat et de la souris. Aussi appelé « churn and burn », les méthodes Black Hats marchent… le temps de se faire attraper. Après tout pourquoi pas, c’est un business modèle comme un autre… Mais il faut aimer faire, et refaire et refaire…

Le nombre de solutions pour acquérir de la visibilité organique est uniquement limité par votre imagination, et après tout, il n’y a pas que Google sur internet, à vous de jouer !

Mise à jour Google Fred : L’algorithme des élites
Notez cet article